Vendre son arme au diable...

Publié le par Maky

Amis CHASSEURS...

Si on n'y prenait garde pour moult chasseurs, le "canon", le vrai se définirait par ce calibre… 1.78m, 90-65-91, malheureusement ces munitions sont interdites par le traité de la ménagère de moins de 50 ans.

La chasse, tant décriée par ailleurs, est un moyen de trouver…qui sait, le gibier inespéré…
Cette discipline, la chasse, justement n'en a pas…Le Président de la chasse a beau demander à chacun avant le départ, de ne pas se tirer dessus, il y en a qui profiteront quand même des circonstances pour tirer !

Je vous explique, par le vocabulaire précis, exact et parfois imagé, les termes de chasse et leurs ambiguïtés…

La chasse est avant tout, une occasion de finaliser une négociation d'affaires entre hommes de bonne compagnie et pour les femmes d'arborer leurs plus belles parures.
Allez savoir pourquoi, justement là ?

En fait, je me suis rendu compte que chacun chasse avec ses armes personnelles…

- L'un pour sa notoriété pour minimiser le Fanon qui déborde de son col.

Fanon : Plis tombants que le cerf et le chien ont sous le cou

- L'autre avec ses bracelets et ses perles, faute de ne plus pouvoir tout allonger…

Allonger : Un cerf qui a tout allongé est un cerf qui a refait complètement sa tête.

- Et les sans grade qui improvisent, en fonction des circonstances et des circonstances il y en a, je vous l'assure.

Si l'expression "la chasse au cul levé" est en vérité une chasse sans chien, c'est aussi une tendance à peine voilée, d'un certain nombre de chasseresses.
Comme d'un chien qui chasse bien, on dit qu'il va bien à la chair…j'en connais qui y court.

Le vocabulaire particulier de la chasse n'est pas sans rappeler un vocabulaire identique, mais non affecté au même gibier…

Je vous laisse juge,

Chaudron : Battue marchante en cercle.
C'est aussi l'allure de certaines douairières pendant la même battue.

Coup du roi : C'est tirer une pièce de gibier passant perpendiculairement au-dessus du chasseur et qui tombe à ses pieds.
C'est aussi tirer une belle, passant à proximité sans but précis, mais à la détente prompte…

Crier :  Les chiens qui chassent n'aboient pas; on dit qu'ils crient, qu'ils parlent.
J'en connais qui chassent toute l'année…

Débucher : Se dit d'une bête de chasse lorsqu'elle sort du bois.
Sur la nationale 7, j'en vois régulièrement qui débuchent ou qui débouchent, à la demande…

Déharder: Libérer les couples qui étaient attachés à la harde.
Dans certaines soirées, il faut leur jeter des seaux d'eau.

Écouer : Couper la queue d'un chien.
Pour les hommes on dit "écHouer", c'est mieux avec une "H", mais ça fait mal quand même…


Élavé : Se dit du poil d'un animal paraissant sale, en mauvais état.
Pour nous c'est critique…car c'est souvent trop tard…quand on s'en rend compte !

Feu : Chaleur de la chienne. (On dit aussi folie.)
D'où le quiproquo, ne pas dire "FEU à volonté"…Sans risquer d'y laisser votre santé !...

Flâtrer : Se dit du lièvre chassé qui s'arrête et se couche sur le ventre.
Chez d'autres espèces, il peut arriver qu'elles se couchent avant d'être chassées…

Forcer : Poursuivre une bête de chasse avec des chiens et la prendre après l'avoir réduite aux abois.
Se faire poursuivre, se faire prendre et pour finir être réduit aux abois…Notre "lot" !

Forme : Gîte du lièvre, sa maison en quelque sorte…
Quand on dit d'une femme qu'elle est en pleine forme, c'est qu'elle est chez vous…pour un moment !!!

Fouet : Queue du chien.
Pour l'homme c'est le martinet quand la prostate déconne.

Frayer : Les cervidés, pour débarrasser leurs bois de la peau qui les recouvre, frayent, c'est-à-dire frottent leur tête contre de jeunes arbres.
Je me demandais pourquoi certains hommes étaient chauves ?

Fuir : Le gibier ne court pas : il fuit.
Félicie aussi ! Je ne pouvais pas y résister…

Gabion : Petite hutte installée au bord d'une mare ou d'un marais, et dans laquelle se dissimule le chasseur pour mieux saisir le gibier d'eau.
C'est comme "La MADRAGUE"…

Gagnage: Les terrains cultivés, les bois, où se rend le gibier pour chercher sa nourriture à la tombée de la nuit : aller au gagnage
Elles sont à Boulogne pour celles qui sont au bois et dans le 16ème pour celles qui sont en terrain cultivé…

Garennes : Cantons du lapin.
Boulogne, quartier de "lapine"…

Gorge : Un chien qui crie bien a une belle gorge, il est bien gorgé.
Pour d'autres...c'est parce qu'elles ont une belle gorge qu'on les fait crier…

Gros ton : Ton le plus bas de la trompe de chasse.
Gros con, ton le plus haut qu'on gueule à celui qui vient de doubler…

Hallali : Cri pour annoncer, à la chasse à courre, que la bête est forcée.
et Holala ! quand c'est pas fini…

Honneurs : A la chasse à courre, avant la curée, le maître d'équipage fait couper le pied droit de devant de l'animal et le fait offrir par le piqueur à la personne qu'il veut honorer; ce sont les honneurs du pied.
D'où l'expression bien connu…Prendre son pied.
A vouloir honorer De Viejoncourt, Roland Dumas a été obligé de s'acheter des chaussures spéciales…très chères !


Jardinet : Piège appâté, entouré d'un cercle de branchettes n'ayant qu'une seule ouverture que l'animal est obligé d'emprunter pour atteindre l'appât ; piéger en jardinet.
Que le mec qui n'est jamais tombé dedans se fasse connaître...

Livrée : Robe que portent à leur naissance les faons et les marcassins.
Pour d'autres espèces...c'est sans robe qu'elles se livrent !…

Platine : Dans une arme de chasse, ensemble des pièces destinées à la percussion.
Pour les hommes c'est pareil, ce sont toujours des pièces très coûteuses, destinées à une percussion harmonieuse…

Quête : Un chien d'arrêt peut être, selon la puissance de son nez, de grande quête ou de quête courte.
Selon le dicton, chez l'homme c'est pareil. Selon la longueur de son nez, il est admis qu'il en à une grande ou une courte…

Se Raser : Se dit d'un gibier quand il se couche au ras du sol pour se dissimuler.
D'autres se rasent…et se couchent aussi…mais elles ne se dissimulent pas, elles "simulent"…

Revenu de queue : C'est la nouvelle queue du faisan et de la perdrix.
C'est pas forcément faire commerce de son attribut...

Je vous vois prêt à épauler, viser, tirer...NON ! Je vous en prie, ne tirez pas sur le pianiste...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laparhasard 08/01/2008 19:51

JE suis plutot pecheresse et voila longtemps que j'ai renoncé à la chasse
Instructif ton propos!

Maky 08/01/2008 22:20

En fait, comme je dis, il est plus agréable de voir le gibier que de lui tirer dessus.Mais ! qui n'a pas péché ?

loula 08/01/2008 19:22

bonsoir Marky... avec toutes les connaissances que tu possèdes sur la chasse, je conclue que t'es un chasseur !!!pan !!! pan !!!!
Bises

Maky 08/01/2008 22:18

Ca y est...je suis découvert !Je ne puis m'embusquer ni me mettre à couvert que fais-je alors ? hormis l'appeau du "couillon"...BisesPS : j'aime voir les animaux suvages, mais pas leur tirer dessus.

Bérangère 08/01/2008 18:42

Mon deuxième prénom est Diane, alors tu penses si je connais tout ça ;-)

Maky 08/01/2008 22:14

"Diane représente, accompagnée d'un cerf, une vierge farouche et chasseresse inlassable !...On a la même à Fontainebleau...en statue.Je ne peux évidemment pas apprécier les qualificatifs pour ce qui te concerne ?...;-))

rsylvie 07/01/2008 22:11

Beausoir
moi je ne lis que ce qui est en bleu!
la chasse je déteste... mais ceux qui me disent qu'ils font cela pour l'hygiène du chien !

un p'tit coucou pour dire que
DEMAIN dans le 61
j'ai besoin de votre avis.
alors je compte sur vous...
bisous
et bonne nuitée
rsylvie

Maky 08/01/2008 22:07

Dans mes écrits...tu n'y vois que du bleu !!!...Ah ces femmes.J'ai donné mon avis.Bises

senioretjournal 07/01/2008 12:22

Bonjour,
je n'arrive pas à comprendre les chasseurs, mais bon..............il faut de tout.......
mais j'apprécie votre blog
doux lundi
Bernadette

Maky 08/01/2008 22:05

Merci à vous Bernadette, d'apprécier les bétises que j'écris...Bonne semaine et à bientôt