Par manque d'intelligence, naît la médiocrité !

Publié le par Maky

ARTE, ce soir...un moment de bonheur jubilatoire !...Claude RICH, Barbara SCHULZ, un régal d'interprétation, tant dans le visuel que dans le verbe.

Quand Voltaire, révolté, invente l'opinion publique pour dénoncer dans l'Europe entière une erreur judiciaire...
Je cite :
Toulouse, 13 octobre 1761. Marc-Antoine Calas, fils d'un drapier protestant, est découvert mort dans le magasin familial. Accusé de l'avoir assassiné pour empêcher sa conversion au catholicisme, son père est condamné à mort, avant d'être roué, étranglé et brûlé en place publique. Une injustice contre laquelle s'élève Voltaire, avec la complicité de sa jeune pupille, Marie Corneille.
Il trône sur le dessus d'une bibliothèque et j'aime bien...

Avant tout on le sait, un procès des religions, d'une religion fanatique empreinte de certitudes, n'admettant de raison qu'à la secte qu'elle nourrit.
La Saint Barthélemy est fêtée en ces lieux...la justice n'y a pas place, le diktat est maître et juge !
Si de ces agissements, l'histoire a témoigné et condamné, comment faut-il interpréter le rapprochement souhaité par le Pape, des intégristes dont un, à ce jour, nie l'existence des chambres à gaz ?
Mais d'où viennent-ils, de qui sont-ils issus, qui les a engendrés, de quels démons leurs pauvres têtes sont-elles habitées ?

En 1761, Voltaire était là, il est l'initiateur de la médiatisation...
Il fait circuler des billets "assassins" à l'endroit de ces despotes, l'opinion publique s'interroge, s'inquiète...jusqu'à émouvoir la cour de Louis XV !
Il est craint, l'Europe suit l'affaire, il en va de l'honneur des Protestants.
Il y aura un nouveau procès où tous les autres accusés seront acquités...
Nombre de magistrats seront révoqués, Choiseul lui-même n'en sortira pas indemne...

Voltaire, Voltaire...que sauriez-vous nous dire aujourd'hui ?
Quel conseil, quel coup de Jarnac nous proposeriez-vous contre cette comédie humaine, récitée par de mauvais acteurs, jouée dans des salons "sulfureux", car je puis vous le confier...
Dans le FOND, rien a changé dans le ce bas monde.

Mais oui, je ne peux que vous approuver, vous le dites :
"C'est pourtant la philosophie toute seule qui a remporté cette victoire. Quand pourra-t-elle écraser toutes les têtes de l'hydre du fanatisme ?"

Vous n'êtes plus là...et personne pour vous remplacer...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rsylvie 15/05/2009 19:09

beausoir maky
t'es où
ouhououououououououou...
et surtout t'écris plus ?
allé, un p'tit mot...
douce soirée et à +

Fethi 07/02/2009 14:25

Un immense plaisir à lire cet article!Bonne journée

Maky 07/02/2009 18:40


Merci Fethi....
A +


senioretjournal 06/02/2009 19:29

Bonjour Maky,

la protestante que je suis, (et oui nulle
n'est parfaite) vous remercie
pour l'évocation de l'affaire Calas.
Quant à Voltaire, c'est vrai que nous
avons été injustes envers lui.
Il faut dire que le bonhomme avait des
facettes un peu déplaisantes. Mais il reste un
grand personnage.
Douce soirée
Pensées les plus amicalement choisies
Bernadette

Maky 07/02/2009 18:39


Merci de ce commentaire Bernadette.
Protestant et alors...
Mon père est d'origine protestante, mon beau père était protestant issu d'une grande famille !
Bon c'est sûr...n'ont pas toujours le sourire facile...
Bonne fin de semaine,
Amitié


patriarch 04/02/2009 10:32

Trop de personnes, de nos jours,pensent posséder la science infuse.Ils ne savent plus regarder, écouter, juger sainement en toute équité. Ils ne savent que jaboter et pérorer.

Bonne journée. Jeudi je fais relâche des postes TV France, pour la soirée !!

Maky 07/02/2009 18:36


Que péroreront-ils devant un fusil ? quand ça arrivera...


tajmahal 03/02/2009 14:21

Les siècles passent mais les évènements ne changent pas.

Maky 07/02/2009 18:34


Tout juste !
C'est enveloppé maintenant de manière hypocrite pour donner l'impression de grandes améliorations...
Non !
Je fais le constat d'être moins libre maintenant que quand j'avais 20 ans et c'était l'époque De Gaulle...où soi-disant tout était canalisé ?