Hausse du coton...

Publié le par Maky

Un bel après midi se présente à mes yeux, le jardin embaume, le ciel est serein, je m'attache à ma tâche du moment…Restauration de la poussette "1950" de Miss Eugénie.
Démontage des éléments usagers, redressage des garde boue, révision des roulements de roues…enfin toute la panoplie d'un artiste !
Le ponçage étant terminé, il est temps de passer une couche d'apprêt. (Curieux terme d'ailleurs, puisqu'elle s'exécute avant la finition…Ah ! cette langue française !)
A cette étape du programme il n'est pas possible d'occulter la présence de Mab, puisque c'est elle qui gère la peinture.
Un blanc fera l'affaire, ah ! celle-là ? pourquoi pas l'autre…(Imbécile que je suis…pourquoi tant de questions stupides…)
Il faut que j'ajoute un peu d'eau ! Bien…
La peinture, type pâte à crêpe, se laisse caresser correctement, emplissant les coins et les recoins, tout se passe dans le meilleur des mond…Ahhh !!!! Non, zut, une courbure excessive du pinceau expulse, tel un venin, un jet de peinture blanche, j'en prends sur les mains, les bras et…le "polo" !!!

- Mabbbbbbbbbbb !!! Qu'est-ce que je fais, je me suis mis de la peinture sur le polo……………
- Hum ! je vais essayer de le laver tout de suite !
- Mais là, maintenant ?
- Oui, évidemment.
- Mais je vais être torse nu, dans l'atelier…
- Eh ! alors…
- Je vais peut-être tombé malade ?
- Aller, donne…tu connais le prix d'un polo ???
J'obtempérai donc et finis ma besogne, certain cette fois de ne plus tacher de vêtement…hormis le bermuda, mais là ! quand même…on a sa dignité.
La machine étant couverte de sa couche de peinture, je repliai les outils, nettoyais le pinceau, de plus en plus fraîchement et me mis à réfléchir !
Aurais-je épousé une "Science Pô, ESSEC, HEC…" ???
Mon questionnement était à la fois simple et angoissé…
Par quelle rapidité d'esprit, par quelle analyse économique nécessitant une connaissance des cours du coton, ce dimanche, à seize heures quinze, Mab avait-elle conclu et pris l'option audacieuse, je dois le dire, d'orienter notre budget vers une dépense de santé (Consultation + frais pharmaceutiques) plutôt que vers la dépense d'achat d'un polo en coton ?
Après m'être relevé de ce moment d'apesanteur, j'en conclus que ma vie ne tenait qu'à un fil……(de coton) Vous l'aurez deviné !

Commenter cet article

Minipoucine 05/06/2008 16:54

Aaaaaaaaaah les femmes!;o)

Maky 06/06/2008 19:41


Et en plus, tu sais de quoi tu parles...;-))
Bise


Manu :0052: :0057: 04/06/2008 15:13

Et plouf !

Maky 04/06/2008 19:19


Comment ça ?...
Je peux remonter maintenant !


Bérangère 04/06/2008 14:08

t'as rien compris sans polo, Mab voit mieux tes pectoraux....

Maky 04/06/2008 19:18


Euh !...Je dirais plutôt...mon pectoral ;-))


le-gout-des-autres 03/06/2008 18:58

En fait, j'ai constaté que très souvent, une femme trouve qu'un puill vaut plus cher que n'importe quel homme...

Maky 04/06/2008 12:38


Ce doit être un "vieux" fantasme...Elles arrivent à l'enfiler !...;-))))))


rsylvie 03/06/2008 17:14

beaujour maky
effectivement la question peut se poser !
mais quelle idée de faire cela avec un polo de ce prix là !
c'est bien une décision de mecke
si habile soit-il du pinceau !

et c'est dire si j'en connais un roulleau
j'en ai toute une panoplie à la maison.
bon aprés midi à toi

pst,,,, au fait depuis dimanche,,, ,t'as pas le nez qui coule ?

Maky 04/06/2008 12:36


Rien ne coule.......................;-))Bon, ben ! à la
prochaine, bise.