La volute ou spirale infernale...

Publié le par Maky

De l'éclair qui jaillit, j'en saisis la flamme, l'emprisonne dans mes mains presque jointes, en alimente l'extrémité parfumée et rougeoyante en aspire les arômes délicats.
fum--e.jpg
Un transport libérateur m'envahit, je le garde, je le séquestre et le rejette en anneaux tourmentés que l'air finira par diluer.
Je m'abstiens de toute raison, j'appartiens à ailleurs, je souffle court et répète l'exercice jusqu'à l'extinction.
D'une jouissance pareille nul ne peut prétendre, tant que de la cigarette il n'ait fait son bonheur.
D'une tourmente curative pour adolescent en mal de reconnaissance, elle devient l'alliée indispensable pour l'affrontement des autres.
Je suis là, elle est là, nous sommes deux, il est seul.
A des questions acerbes, la respirant en moi, elle me donne et le temps et le calme nécessaire au renvoi.
Consumée, elle me donne par le geste, le signe de la rupture, brisons là, s'il vous plait !
Mieux encore, envahi de lâcheté, elle se consume pour moi et me porte dans les airs au gré de ses volutes. Je suis absent alors et ne revient sur terre que lorsque tout est mort.
Amie fidèle, elle me cache de son voile tout ce que je ne veux voir, elle m'irrite l'œil pour m'éviter le rire, elle me brûle le doigt pour retenir ma main, elle me protège et me veut que pour elle.
Elle gagne, elle gagne et je ne peux plus la suivre, maintenant je ne choisis plus, c'est elle qui s'impose. Elle se colle à mes lèvres sans même la vouloir, je l'accepte mais ne l'aime plus, elle m'oppresse, elle me brûle, j'ai hâte de la finir.
Auscultant sa cendre, je la pose et l'écrase et me crois sauvé.
Mais elle est là, enfouie en moi et bientôt elle me frappe le corps, le ventre, la tête, elle me supplie, je lui résiste, quand tout à coup, prenant le premier venu à témoin, elle lui susurre : "Dis lui de me prendre, il n'y a qu'avec moi qu'il est bien"
J'obéis.
Ma tête et mon corps sont en désaccord.
L'une s'embrume et se complait de ça, l'autre s'asphyxie et s'étiole.
Le choix est simple et insoutenable, il faut divorcer.
Après plusieurs essais de séparation amiable, elle est toujours parvenue à ses fins. Sournoise qu'elle est, elle s'imposait toujours à un de ces moments de la vie, où baissant la garde on s'envole et s'emballe et cherchant le final…on aboutit sur elle !
J'ai triché, je l'ai quittée, mais cette fois…je l'ai remplacée.
A ma pauvre tête troublée par ses effets pervers, j'ai substitué une chimie…(Une poupée gonflable de la cigarette…en d'autres termes !)
Alors voilà où nous en sommes. Je ne la regarde plus, je ne la sens plus, je ne l'écrase plus; j'y pense pourtant et n'en ai plus envie.
Mais l'autre !, le bonbon du matin que croyez-vous qu'il fît…
D'une bienfaisante torpeur endurée quelques jours, je me rendis compte…ou plutôt mon entourage que je sombrais dans un état non pas "végétatif" mais quelque peu "légume"…Soyons patients, persistons !
De deux comprimés, je passais à un puis à un demi et maintenant à plus rien !
J'ai nommé le C*HAMPIX…crane02.jpg
Maux de tête, nausées, torpeur, oppression, humeur inhabituelle, incapacité totale à se concentrer…enfin ! sensations très bizarre qui après information plus pointue, s'est avéré être un substitut nicotinique efficace, certes, mais pour beaucoup, pourvoyeur de dépression à finalité suicidaire…
Ce n'est pas ma nature, ce n'est pas encore mon heure, j'ai donc décidé de me pacser(Non !)… "patcher" !
Circonspecte jusqu'au bout, je surveille d'éventuels "agents" de saveur ou autre…à sa solde qui pour me faire plier, fabriqueraient dans d'obscures officines de l'anti-volonté ?



  C'est ma tête...après un IRM...Je surveille ma matière grise !

Quoiqu'il en soit, je me battrais…Je gagnerai, je perdrai et si c'est le cas, je recommencerai, car vous savez…en fait ! Je crois que je suis radin, alors à plus de 5€ le paquet !!! Ca me les brise menu menu…



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

samantdi 12/01/2008 21:15

C'est rare de lire un texte dans lequel on ressent si bien tout l'attachement du fumeur pour sa cigarette ! J'ai arrêté il y a 4 ans, après 24 ans de volutes délicieuses, alors je t'encourage à t'abstenir. On y gagne une fierté, celle de ne plus courir sous la pluie à 22heures pour trouver le dernier bar-tabac glauque qui nous procurera notre drogue... Mais même 4 ans après, je ne me sens pas "guérie", et je me fais encore souvent violence pour ne pas reprendre... bien sûr une seule taffe ! La dernière chose qui m'a bien aidée à été de rencontrer des personnes militantes anti-tabac qui, à la suite d"un cancer du larynx, ont un trou dans la gorge qui leur permet de parler d'une voix métallique. Electrochoc qui rappelle que la cigarette tant aimée est un vampire morbide.

(Allez, tiens bon!)

Maky 12/01/2008 23:00

Merci très sincèrement.Je me dis depuis ces quelques jours, après tous les encouragements que je reçois que c'est peut-être une bonne thérapie que de raconter son histoire de clop sur le blog.Il y a comme toi, des personnes sensibilisées pour avoir été acteurs, d'autres qui ne le sont pas, mais que je sens interloquées par ce désir morbide...Alors, c'est sans doute un commencement de solution !Merci en tous les cas, bises.

laurence 12/01/2008 20:27

Merci d'être passé par mon blog. Bon dimanche

Maky 12/01/2008 22:53

Il y avait matière à cela...Merci à toi...;-)

Pierre 12/01/2008 18:46

Je venais voir ce qu'il y avait de nouveaui dans ton univers

Maky 12/01/2008 19:09

Merci, comme tu vois, c'est fumant !....;-)Bon dimanche

laparhasard 12/01/2008 11:14

j'imagine, en te lisant, une histoire d'amour passionnel, jr vois ANNa kharenine qui voudraot mais ne peut pas, je vois ce cher Serge accuser dieu de je ne sais plus quel vice, je comprends aussi l'état de grace de ceux qui n'ont jamais consumer une cigarette.. je pense que si ta détermination est à l'image de ton analyse , il y a lieu de faire la fête pour ta victoire... je suis prête à payer...Un coup

Maky 12/01/2008 19:01

Merci de ce "pitch"...Comme tu le dis très bien, si l'analyse est bonne le malade sera guéri...Bon dimanche, Bises

lianne 12/01/2008 11:11

Quel beau texte,mais je savais pour t'avoir déjà lu que tu pouvais écrire de belles choses,moi je ne suis pas pour la disparition compléte de la cigarette je n'aimais pas surtout au resto ,mais si tu arrives à tenir c'est mieux pour ta santé et pour ton porte -monnaie Alors je croise les doigts courage et pense a autre chose!!!!

Maky 12/01/2008 18:56

Merci Eliane pour tes compliments, j'en prends bonne note et merci aussi pour les encouragements.Je t'embrasse et te souhaite un très bon dimanche.