C'est quoi...ça !

Publié le par Maky

Les vins du Beaujolais sont produits en quasi totalité à partir d'un cépage unique, le gamay noir, qui couvre 99 % du vignoble. Il est particulièrement adapté aux sols acides du haut-Beaujolais, où se trouvent les Beaujolais-villages et les crus. Vinifié de façon particulière, en raisins entiers, il donne des vins très fruités et riches en arômes floraux.
Les appellations :
Beaujolais, Beaujolais-Villages et les crus du Beaujolais (Brouilly, Côtes de Brouilly, Chénas, Morgon, Juliénas, Moulin-à-Vent, Saint-Amour, Régnié, Chiroubles et Fleurie)


Ceci est un rappel pour ceux qui ne salivent pas encore.
A une période de notre vie, nous avons eu l'occasion de séjourner de temps à autre dans ces vignobles. Un de nos amis, dont le père était "éleveur", nous faisait profiter abondamment des faveurs de cette terre nourricière.
En abuser, ne serait pas le terme le plus qualifiant en la matière, nous nous abreuvions tels des dromadaires à la veille d'une traversée du désert.
Les visites de caves, chacune connue de notre hôte, étaient systématiquement accompagnées de dégustation de la moitié des réserves.
Souvent le lendemain, je découvrais des villages que nous avions arpentés à pied, la veille !…
Evidemment, pour tous ceux du coin, il n'y avait pas meilleur, un nectar, un cru, une exception gustative, un sirop des dieux…
Pour d'autres, moi en particulier, ce fut la découverte de l'expression "gueule de bois".
Effectivement, certains matins j'avais bien le sentiment d'avoir aussi avalé la futaille…

Me revient en mémoire une petite histoire que je viens de lire dans le livre de notre Tante "Peugeot" au sujet du mot nectar.
A un dîner, organisé par ses parents, l'un des convives félicite son hôte en qualifiant ses vins de nectar.
A ces mots, un autre convive, inspecteur d'académie je crois, invective le galant en lui lançant :
- Mais mon cher, pour les liquides, on parle en hectolitres…
Comme quoi, l'académie peut perdre le sens des mesures !


Saoulés, nous l'étions plus du rabâchage de notre copain qui n'en finissait pas sur les qualités de ce vin, nouveau, ancien, rouge, blanc…

Si bien qu'une fois, celle* qui eut la parole qu'il fallait dire…Et ce ne pouvait être qu'une femme, lui asséna :
- Bien ! maintenant que tu nous as parlé et fait goûté de ton Beaujolais depuis deux jours…Est-ce que tu pourrais nous servir du VIN !….(ça tue)

PS : J'ai une pensée pour toi Nounou*
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bérangère 23/11/2007 14:33

excellent le coup du n'hectare !

Maky 25/11/2007 18:28

Salut Bérangère,On a "beau geler"...on en are dans la tête !.. ;-))BisesBofff !

loula 22/11/2007 22:40

oh... Maky, j'avais posté un com et il n'est pas arrivé.... je parlais des caves que j'avais visité avec des élèves de l'ENAC à Porto.... et du vin de Gaillac... bein, alors, je suis triste.... sniff !!! sniff !!!

Maky 22/11/2007 23:26

Mais si, il est passé à 22h06 hier...Deux fois le plaisir de te lire...c'est un avantage !...;-))Bises

tarmine 21/11/2007 22:40

le beaujolais nouveau, c'est un truc pour remplir les bars,se bourrer la gu... entre potes, pas pour déguster...

Maky 22/11/2007 00:54

C'est ma définition et en plus il est méchant au réveil !...

loula 21/11/2007 22:06

j'ai bu ce midi, non pas du Beaujolais, mais du Gaillac Primeur Les Meritz...Je me souviens d'une année où nous étions partis pour un vol de navigation avec des élèves de l'ENAC. et à notre arrivée à Porto, nous avons visité des caves..et chaque fois nous dégustions... une copine me disait : mange, mange.... ah... j'étais mal...
Bises

Maky 22/11/2007 00:53

Ah ! Porto...déjà on tape dans le degré..."supérieur"Mieux vaut ne pas trop visiter !A+

rsylvie 21/11/2007 14:10

beaujour
et à la votre.
enfin plutôt à la tienne !

Maky 21/11/2007 14:49

Je te renvoie le compliment, donc à la tienne et bonne journéeBises